Nuit gravement au salut

Celles et ceux qui s’attendaient à une satire explosive ont été servis. Samedi 10 novembre, Nuit gravement au salut, la pièce tirée du roman d’Henri-Frédéric Blanc était jouée à la Salle des Fêtes, épinglant sans détour la question de l’abus de pouvoir dans le monde de l’édition.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×