Patrimoine


Le lavoir de Magny le Hongre est peut-être le plus beau lavoir du Val d’Europe, il a été restauré en 1995. Le bassin principal, auquel on accède par deux portes en bois, est entouré de pavés. Un second bassin, en demi-cercle, complète l’ensemble.

Une niche a été creusée dans un mur, elle est occupée par une statue de Sainte Geneviève réalisée par l’atelier de paix.

L’existence d’une fontaine en ce même lieu est attestée au XIe siècle. Réputée surnaturelle, elle fût l’objet jusqu’en 1880 de nombreux pèlerinages qui avaient lieu le 3 janvier (jour de la Sainte Geneviève).

Hommes, femmes, enfants et surtout malades, venaient y purifier leurs corps et soigner leurs maladies.

C’est cette même fontaine qui alimente aujourd’hui le Lavoir.

Sainte Geneviève (422-502) est, quant à elle, devenue la patronne de Magny-le-Hongre qui autrefois s’appelait Magny-Sainte-Geneviève.

Aujourd’hui, l’association hongrémanienne « Fontaine Sainte-Geneviève » est en charge de son entretien et de sa mise en valeur, notamment lors des Journées Européennes du Patrimoine.

Où ? : Rue de l’Église (face à la médiathèque, à côté de l’Église Sainte-Geneviève)

Une église existait à cet emplacement depuis le XIe siècle au moins, fondée par les chanoines de Sainte Geneviève de Paris. Mais de ce bâtiment-là, il ne reste rien. Les réparations et les constructions au fil des siècles ont totalement effacé le style de départ. Elle est dédiée à Sainte Geneviève. L’extérieur et l’intérieur ont été restaurés ces dernières années.

A l’intérieur, on peut y voir une statue en bois peint de Sainte Geneviève (XVe), une statue en bois de Sainte Fare (XVe), une statue de la Vierge Marie en pierre (XVe), un Christ en bois (XVIIe), un bois peint représentant un diacre martyr, des Fonts baptismaux en pierre (XVIIe).

Où ? : 4 rue de l’Église (face au poste de Police Municipale)

Cette ancienne grange, réhabilitée en 1995, porte le nom d’un habitant de Magny le Hongre décédé en 1992. Divers événements communaux et associatifs y sont désormais organisés comme des expositions, des concerts et des pièces de théâtre.

Où ? : Au croisement de la rue de l’Église et de la rue de l’Épinette (derrière l’Atelier de Paix)

Ancienne grange réhabilitée en 1991 par l’atelier de Paix qui y exerce ses activités.

Si vous y entrez pour la première fois, prenez le temps de la découvrir. On peut y travailler ou bien se reposer, faire ou regarder faire, regarder ou apprendre, parler ou garder le silence.

Où ? : Grande Rue (derrière la salle Serge Goudailler)

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×